Moteur diesel: les pannes fréquentes

Au moment d’acheter une voiture, nous espérons tous qu’elle durera le plus longtemps possible. Cependant, hormis les accidents éventuels, tous les moteurs subiront l’usure du temps. Ils sont donc susceptibles de tomber en panne un jour ou l’autre. Les moteurs diesel n’échappent pas à la règle. Les pannes moteurs diesel sont sensiblement différentes de celles des moteurs essence. En moyenne, elles sont plus graves. Fini le temps où les voitures diesel étaient considérées comme “indestructibles”. Cela avait été le cas avant l’année 2000 avec des moteurs diesel qui pouvaient parcourir 200 000 km sans la moindre panne. Avec l’introduction de nouvelles technologies depuis 2000, les moteurs diesel sont devenus plus fragiles. Retrouvez dans cet article la liste des pannes les plus fréquentes pour les moteurs diesel.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

Les problèmes liés aux injecteurs

Les injecteurs sont un composant essentiel du moteur diesel. Installés à l’entrée de chaque cylindre, ils sont indispensables au bon fonctionnement du moteur. Ils permettent notamment d’envoyer la quantité exacte de carburant dans la chambre à combustion. Ils évitent ainsi le gaspillage de carburant et contribuent à lutter contre la pollution. Les pannes d’injecteurs font partie des pannes les plus fréquentes sur un moteur diesel. Ceux-ci peuvent être bouchés à cause de l’encrassement. Un injecteur défaillant peut laisser apparaître des signes avant-coureurs, comme le moteur qui tourne mais qui ne démarre pas, la perte de puissance, le rejet d’épaisses fumées noires, l’odeur de carburant qui persiste dans l’habitacle et les à-coups à l’accélération. Outre les problèmes d’encrassement, le grippage des injecteurs dû à la présence d’eau dans le gazole est aussi un type de panne des injecteurs courant.

La vanne egr

La vanne EGR est une pièce obligatoire sur tous les véhicules particuliers à moteur diesel modernes pour répondre aux normes européennes anti-pollution. Elle a pour rôle de réduire les émissions de NoX ou oxydes d’azote en recyclant les gaz d’échappement. En effet, quand le moteur tourne à faible régime ou lentement, ces derniers ne sont pas entièrement brûlés. Il y a donc une quantité supplémentaire de NoX et de particules fines qui se dégage dans l’atmosphère. Pour éviter cela, les fabricants ont intégré la vanne EGR dans le moteur. Celle-ci refroidit d’abord les gaz d’échappement avant de les réinjecter dans les cylindres pour être brûlés à nouveau. Ce processus réduit la quantité de NoX émis dans l’atmosphère. Toutefois, il n’est pas sans contrepartie. Il crée de la suie. Cette dernière finit par obstruer la vanne EGR et encrasser le système d’injection. Il est donc nécessaire d’effectuer un décrassement régulier de la vanne EGR.

La panne liée à la pompe d'injection

La pompe d’injection est l’une des pièces fondamentales d’un moteur diesel. Elle a pour fonction d’assurer à ce que la pression du mélange carburant-air qui est envoyée dans la chambre de combustion soit constante et élevée. Tout comme les deux pièces précédentes, elle assure donc un dosage correct du mélange air-carburant et contribue à réduire la consommation. Malgré le fait qu’elle soit indispensable, la pompe d’injection n’est pas infaillible. De nombreux symptômes peuvent annoncer une panne de la pompe d’injection. Parmi ceux-ci, on peut citer l’odeur de carburant dans l’habitacle, les fumées sombres, les démarrages difficiles, la perte de puissance, les à-coups à l’accélération, les calages répétitifs et le moteur qui ne s’arrête pas même si le contact a été coupé. L’entretien régulier de la voiture est l’une des clés pour éviter une panne de la pompe d’injection. Toutefois, si le mal est déjà fait, il convient d’emmener la voiture chez un garagiste agréé pour un nettoyage de la pompe d’injection.

Le filtre à particules

Indispensable pour réduire la quantité de particules fines qui se dégagent à l’échappement, le filtre à particules peut aussi connaître un dysfonctionnement. Il peut se boucher, ou mal se régénérer. Le système électronique qui permet de le gérer peut aussi être défaillant. Pour résoudre le problème, il faut emmener la voiture chez un garagiste qualifié pour une régénération forcée ou encore pour un changement du filtre.

Les problèmes liés au turbo

Voici une autre panne fréquente des moteurs diesel : une panne du turbo ou turbocompresseur. Le turbo est une turbine installée sur le système d’échappement et entraînée par celui-ci. Son rôle est de réduire la cylindrée en renvoyant le gaz d’échappement compressé dans l’admission. Le turbo n’est pas à l’abri d’une panne. Il peut casser ou s’encrasser. Parmi les signes qui annoncent un problème lié au turbo, on peut citer la perte de puissance, le rejet de fumée excessive, la hausse de consommation du carburant, la surchauffe, les fuites d’huile,etc.

Le volant moteur bi-masse

Le volant moteur bi-masse est une pièce de transmission qui est principalement présente sur les moteurs diesel. Son rôle est de faire le lien entre l’embrayage et le moteur. Il permet notamment d’assouplir la conduite en limitant les calages et les à-coups et en rendant les démarrages plus souples. L’un des problèmes les plus fréquents avec le volant moteur bi-masse est qu’il casse plus souvent. Ainsi, même s’il est plus performant que le volant moteur rigide, il peut aussi montrer des signes de faiblesse. Parmi les symptômes d’un volant bi-moteur défectueux, on cite les fortes vibrations au niveau du moteur, les difficultés lors du passage de vitesse et les bruits de claquement au moment d’embrayer.

Les codes erreurs les plus fréquentes liés aux pannes moteur diesel

Face à des moteurs diesel qui deviennent de plus en plus complexes en raison de l’introduction des technologies, notamment de l’électronique, les constructeurs ont dû créer des systèmes de diagnostic embarqué ou OBD. Ces derniers permettent de détecter et localiser les éventuels défauts qui peuvent impacter le bon fonctionnement du moteur. Ces systèmes utilisent des codes pour permettre d’identifier rapidement les éventuels défauts. On les appelle aussi codes erreurs. Sur les moteurs diesel, certains codes erreurs sont plus fréquents que d’autres.

Il y a d’abord les codes d’erreurs liés au DPF :

  • P2002 – Efficacité du DPF sous seuil (Banc 1) et P2003 – Efficacité du DPF sous seuil (Banc 2)

Ces codes indiquent qu’il y a un dysfonctionnement au niveau du DPF. Celui-ci peut être dû à un filtre à particules endommagé, à des conduites sur de courts trajets excessives, ou à une fuite d’air.

  • P242F – Restriction du filtre à particules – Accumulation de cendre

Ce code erreur indique que le niveau critique d’accumulation de cendres dans le FAP est atteint.

  • P2458 – Durée de la régénération du filtre à particules

Le processus de régénération ne s’est pas terminé correctement. Ceci peut être dû à un FAP défectueux à une centrale défectueuse ou un capteur de pression défectueux.

Il y a aussi les codes erreurs liés à la pompe à injection :

  • P0251 : cela signifie que la voiture perd de la puissance. Ceci peut être dû à à un mauvais régulateur de pression ou à un problème de calculateur ou de câblage.
  • Code d’erreur P0230 : si ce code d’erreur apparaît, cela signifie qu’il y a une baisse de tension dans le circuit d’alimentation du relais de la pompe à injection.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

logo_footer

Découvrez Hydromotors, n°1 sur le décalaminage en France

logo_biomotors_footer

Découvrir Biomotors, n°1 de la conversion au Superéthanol

Nos partenaires

Nos partenaires nous sont fidèles depuis des années.

Retour haut de page