Décalaminage hydrogène : nettoyer son moteur

L’encrassement du moteur, qu’il s’agisse d’un moteur diesel ou essence, est un problème qui concerne tous les automobilistes. Au fil des années d’utilisation, de la suie, appelée calamine, tapit sur les parois du moteur et l’empêche de fonctionner normalement. Pour éviter qu’il ne soit endommagé trop tôt ou qu’il ne perde en performances, un décalaminage du moteur doit être effectué régulièrement. Plusieurs techniques de décrassement du moteur existent. L’une d’elles est le décalaminage à l’hydrogène. C’est une technique moderne, écologique et efficace pour nettoyer le moteur. Faisons le point sur cette méthode de nettoyage du moteur.

Le décalaminage, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, le décalaminage est l’opération qui consiste à enlever la calamine dans le moteur ou dans d’autres pièces annexes, comme la vanne EGR ou le turbocompresseur. Le procédé est un peu comme la fonction pyrolyse du four. En d’autres termes, le décalaminage est un nettoyage intérieur du moteur pour lui enlever tout dépôt ou résidu qui contribue à son encrassement.

Le décalaminage du moteur est une opération d’entretien incontournable qu’il convient de réaliser régulièrement pour préserver ses performances et son rendement. Sa non-réalisation peut entraîner de nombreux dégâts.

 

Vous souhaitez savoir si vous avez besoin d'un décalaminage ? Réalisez dès maintenant notre diagnostic gratuit.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

Qu’est-ce-que la calamine ?

Au fil des kilomètres parcourus, des résidus charbonneux, similaires à de la suie, s’accumulent sur les parois du moteur. Ces dépôts sont issus de la combustion des gaz. Ils sont constitués d’hydrocarbures imbrûlés qui se cristallisent sous l’effet de la chaleur environnante. Ce sont ces résidus que l’on appelle “calamine”.

La formation de calamine est un processus naturel. Toutefois, elle est accentuée par d’autres facteurs externes tels qu’un carburant de mauvaise qualité, les démarrages et arrêts fréquents, les conduits à bas régime, les trajets de courte durée en ville et la pollution ambiante.

Les dépôts de calamine se logent dans les pièces maîtresses du moteur, telles que les injecteurs, les soupapes et les sondes. Ils finissent par encrasser et boucher tout le circuit. Ce qui l’expose à différentes pannes et casses.

Moteur encalminé : symptômes et conséquences

L’encrassement du moteur est un processus inévitable qui concerne toutes les voitures à moteur thermique. En effet, ce dernier fonctionne par la combustion des carburants. Cette dernière prend la forme d’une explosion qui dégage de la chaleur et de l’énergie. En même temps que ces dernières, le processus provoque aussi des déjections qui vont tapisser les différentes pièces du moteur et contribuer à son encrassement.

Plusieurs signes peuvent alerter d’un encrassement potentiel du moteur :

  • des difficultés de démarrage : le moteur est de plus en plus difficile à démarrer. Il faut faire plusieurs tentatives pour y arriver.
  • une perte de puissance : le moteur devient moins puissant. Il est lent à réagir. Il lui est compliqué de passer à haut régime.
  • une augmentation de la consommation de carburant : à cause de l’obstruction du circuit du moteur, la combustion ne se fait pas correctement. Le véhicule consomme donc beaucoup plus de carburant.
  • apparition d’une fumée épaisse au niveau du pot d’échappement : le plus souvent, il s’agit de fumée bleue épaisse pour les moteurs diesel et noire pour les moteurs essence. Ceci est dû au fait que les gaz nocifs ne sont pas brûlés. Ils sont donc émis directement dans l’atmosphère.
  • une panne d’une pièce du moteur : un injecteur ou un joint d’injecteur, le joint de culasse ou la vanne EGR peut être hors-service.

Tout cela constitue des symptômes d’un moteur encalminé.

Pourquoi nettoyer le moteur ?

Hormis les problèmes cités plus hauts, dont les difficultés de démarrage, la baisse de puissance et la surconsommation de carburant, d’autres conséquences plus graves peuvent être provoquées par l’encrassement du moteur. Au pire des cas, il peut détériorer les soupapes, les injecteurs, le turbo ou la vanne EGR. Ceci va non seulement entraîner un remplacement coûteux des pièces affectées, il produira aussi une panne de la voiture.

Décalaminer le moteur permet donc d’éviter l’encrassement des différentes pièces du moteur et leur détérioration progressive. A travers cette opération, vous prenez soin de votre moteur. Vous augmentez ses performances et prolongez sa durée de vie.

En plus d’assurer un regain de performances et la santé du moteur, un décalaminage du moteur est aussi nécessaire pour que le contrôle technique soit validé.

Enfin, le décalaminage permet de réduire la consommation de carburant et les émissions de gaz polluants.

Quand faire un décalaminage du moteur ?

Il faut savoir qu’un décalaminage du moteur est un soin du moteur qui peut être effectué de manière préventive ou curative.

Un décalaminage préventif permet, comme son nom l’indique, de prévenir les pannes ou casses dues à l’encrassement du moteur. Si aucun signe d’alerte ne se manifeste, il faut effectuer un décalaminage quand la voiture a parcouru au moins 40 000 kilomètres. Sa réalisation permet au moteur de conserver ses performances d’origine et sa propreté. Elle permet aussi de déceler un éventuel encrassement à temps.

Le décalaminage peut aussi être effectué de manière curative. Dans ce cas, le moteur est déjà encalminé. Il montre déjà des signes d’alerte. Il faut donc les repérer. Il faut procéder au décalaminage quand vous observez une fuite d’huile ou de liquide de refroidissement, un dégagement de fumée épaisse, des difficultés de démarrage, un manque de puissance, une surconsommation en carburant, etc.

 

Vous souhaitez réaliser un décalaminage hydrogène ?

Retrouvez tous les centres hydromotors près de chez vous ici.

Quelles sont les différentes méthodes pour décalaminer le moteur ?

Il existe différentes méthodes pour décalaminer le moteur. Elles peuvent être classées en deux catégories selon leur action. Il y a d’abord les actions pour supprimer la cause de la calamine et celles pour l’éliminer.

Suppression de la cause de la calamine

Le meilleur moyen de décalaminer un moteur est de traiter l’origine de la calamine. Ceci passe par le choix d’un carburant de bonne qualité. Certains diesel de qualité Premium contiennent des additifs qui empêchent la formation de calamine. Vous pouvez également ajouter des additifs spéciaux à votre carburant pour vous débarrasser d’une partie de la calamine qui se forme.

Une autre solution pour traiter l’origine de la calamine consiste également à éviter les petits trajets, inférieurs à 5 km. Quand vous roulez sur de petits trajets, le moteur n’a pas le temps de chauffer et de s’auto-nettoyer. Cela favorise donc la formation de calamine.

Par ailleurs, il est conseillé de faire contrôler la mécanique de la voiture tous les 15 000 km parcourus pour détecter un problème d’encrassement à temps. Il convient également d’entretenir régulièrement la vanne EGR. Le moteur peut s’encrasser à la suite d’une vanne surchargée de dépôts de carbone.

Enfin, vous devez également vidanger régulièrement votre huile moteur. Si elle est trop vieille, cela favorise l’encrassement du moteur.

Elimination de la calamine

Là aussi, plusieurs méthodes existent. Le choix d’une technique à l’autre dépend du degré d’encrassement du moteur :

  • Décalaminer en roulant :

Si le niveau d’encrassement est encore faible, il est possible de décalaminer le moteur tout simplement en roulant sur l’autoroute. En effet, comme on l’a vu plus haut, une circulation fréquente à bas régime favorise l’encrassement du moteur. Réaliser régulièrement de longs trajets sur l’autoroute à vive allure permet de solliciter davantage le moteur et éviter son encrassement. En effet, le moteur brûle lui-même les dépôts de calamine à partir de 4 000 tours par minute.

  • Le décalaminage manuel :

Comme son nom l’indique, c’est une méthode de décalaminage qui consiste à nettoyer manuellement toutes les pièces du moteur contaminées par la calamine. Elle nécessite donc de démonter celles-ci, de les nettoyer une par une, puis de les remonter une fois le nettoyage terminé. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une méthode de décalaminage radicale. Elle est non seulement longue, fastidieuse et onéreuse, elle nécessite aussi des compétences techniques accrues. Cette solution n’est à envisager que si le moteur a subi des dommages, c’est-à-dire en dernier recours.

  • L’utilisation de produits décalaminants ou le décalaminage chimique :

Cette méthode a l’avantage d’être plus simple à mettre en œuvre et efficace si le moteur n’est pas trop encalminé. Elle consiste à verser dans le réservoir des produits décalaminants. Ceux-ci vont détruire chimiquement la calamine accumulée dans le moteur. On trouve ces produits dans le commerce ou dans les centres autos spécialisés. Ils sont généralement vendus en flacons. Attention, il faut choisir un produit de bonne qualité et adapté à votre véhicule. Si vous choisissez un produit de mauvaise qualité, le risque est que le résultat soit contre-productif, c’est-à-dire qu’il va se former de la calamine.

  • Le décalaminage à l’hydrogène :

Il s’agit de loin de la technique la plus recommandée pour décalaminer le moteur. Découvrez dans le paragraphe suivant ce que c’est et comment fonctionne-t-il.

Comment fonctionne le décalaminage à l’hydrogène ?

Comme son nom l’indique, le décalaminage à l’hydrogène consiste à injecter de l’hydrogène dans le moteur, ou plus précisément dans le système d’admission d’air, pour faire désagréger la calamine qui s’est formée.Cette méthode est certainement celle qui fait le plus parler d’elle. Elle est effectuée par un professionnel, dans un garage ou un centre auto spécialisé, à l’aide d’un appareil spécifique appelé station de décalaminage.

Pendant que le moteur tourne au ralenti, cette dernière va injecter une certaine quantité d’hydrogène dans le conduit d’admission d’air. Elle va suivre la même voie que l’air habituellement. Grâce à l’effet conjugué de la chaleur et de l’hydrogène qui est considéré comme un vecteur énergétique, la calamine va se désagréger chimiquement. Elle sera brûlée et se transformera en gaz qui s’échappera par le pot d’échappement.

Cette méthode est plus efficace et plus puissante que toutes les autres techniques mentionnées plus haut. Elle va éliminer jusqu’aux dernières traces d’encrassement dans le moteur. Elle est aussi plus écologique. Elle ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques.

Selon le niveau d’encrassement de votre voiture, la cylindrée de votre moteur et la quantité d’hydrogène injectée, la durée du processus peut varier entre 30 et 120 minutes.

Quels sont les avantages du décalaminage hydrogène?

Les avantages du décalaminage hydrogène présentés par les professionnels sont nombreux :

Retrouver les performances de votre véhicule

Grâce au décalaminage,fini les démarrages difficiles, la baisse des performances motrices, les voyants qui s’allument et les fumées noires ou bleues. Ce procédé vous permet de retrouver les performances d’origine de votre voiture. L’élimination des dépôts de suie permet à votre moteur d’avoir un nouveau souffle et de gagner des chevaux supplémentaires. On parle d’un gain de 6 ou 7 chevaux.

Réduire la consommation de carburant

Le décalaminage du moteur vous permet de réduire votre consommation de carburant jusqu’à 15%.

Réduire les chances de tomber en panne

On le sait tous. Une panne est non seulement pénible. Elle est aussi coûteuse. Un décalaminage réduit les risques de pannes de voiture. Près de ¾ des pannes moteur sont dues à un encrassement. Nettoyer le moteur permet ainsi d’éviter l’encrassement des différentes pièces du moteur et leur remplacement coûteux. A titre d’exemple, un turbo coûte entre 1 100€ et 2 500€. Le prix d’une vanne EGR est de 350€ environ. Une pompe à injection coûte environ 1 000€.

Diminuer la pollution

Décrasser le moteur de votre voiture vous permet également de réduire la pollution. D’un côté, vous réduisez les émissions de fumées dues à l’encrassement du moteur. D’un autre côté, en retrouvant ses performances d’origine, le moteur rejette 50% moins de CO2.

 

Faciliter la validation du contrôle technique

Les problèmes causés par la calamine sont des motifs de refus au contrôle technique. En décalaminant votre voiture, celle-ci retrouve son plein potentiel et ses performances. Vous avez donc plus de chances de faire valider le contrôle technique de votre voiture.

Combien coûte le décalaminage ?

Le prix d’un décalaminage du moteur dépend d’un certain nombre de paramètres : la méthode choisie, le professionnel qui réalise l’opération, la motorisation du véhicule, les pièces nécessitant un décrassement, etc. En moyenne, il faut compter entre 60€ et 300€ pour cette opération.

Le décalaminage est-il légal ?

Oui, le décalaminage du moteur est une opération légale. Il ne modifie aucun élément du moteur. Il ne fait que restaurer les performances de celui-ci.

Le décalaminage est-il réellement efficace ?

Le décalaminage du moteur, en particulier le décalaminage à l’hydrogène, est un procédé utile et très efficace pour corriger les problèmes engendrés par l’encrassement du moteur. Son efficacité réside dans la puissance de l’hydrogène et son effet conjugué à la chaleur.

Pour que les résultats soient optimaux, il faut néanmoins s’assurer que la vanne EGR soit en excellent état. Il faut aussi décalaminer en roulant après l’intervention du professionnel pour éliminer les dernières traces d’encrassement.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

logo_footer

Découvrez Hydromotors, n°1 sur le décalaminage en France

logo_biomotors_footer

Découvrir Biomotors, n°1 de la conversion au Superéthanol

Nos partenaires

Nos partenaires nous sont fidèles depuis des années.

Retour haut de page