Comment passer le contrôle technique sans encombre ?

Le contrôle technique est un examen obligatoire que tout véhicule de moins de 3,5 tonnes doit passer régulièrement pour pouvoir rouler sur la voie publique. Il s’agit d’une étape majeure dans la vie d’une voiture. Même si beaucoup d’automobilistes appréhendent énormément cette visite, il faut savoir qu’elle a surtout pour vocation de les protéger de tout accident ou panne sur la route. Comme n’importe quel examen, le contrôle technique se prépare à l’avance. Il est important de bien préparer votre voiture avant de la présenter au contrôle technique. Découvrez dans cet article comment passer le contrôle technique sans encombre.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

L'importance de bien préparer sa voiture avant le contrôle technique

Obligatoire pour tous les véhicules motorisés de moins de 3,5 tonnes, le contrôle technique est un examen périodique qui renseigne le propriétaire sur l’état de sa voiture. Il lui indique les éventuelles défaillances qui nécessitent des réparations sur son véhicule. L’objectif de cette visite est de réduire les risques d’accident dus à un défaut d’entretien ou à l’usure de la voiture.

En plus de renseigner sur le bon état du véhicule, le contrôle technique a aussi une visée environnementale. Il permet d’assainir et de rajeunir le parc d’automobiles mis en circulation. En effet, les véhicules jugés dangereux, polluants ou trop âgés seront refusés. 

La visite technique doit être réalisée dans les six mois qui précèdent la quatrième année de mise en circulation du véhicule. Elle doit ensuite être réalisée tous les deux ans. Si vous avez acheté une voiture d’occasion, le contrôle technique doit donc être réalisé avant la date limite du dernier contrôle. 

Le contrôle technique doit être réalisé dans un centre agréé par l’Etat. Aucune convocation n’est envoyée. Sa réalisation relève d’une initiative personnelle. Notons toutefois qu’un défaut de contrôle technique est considéré comme une contravention de 4eme classe. Il expose le propriétaire à une amende de 135€ et éventuellement à une saisie de la voiture.

Lors de la visite technique, le contrôleur passe en revue 130 points de contrôle qui sont répartis en 10 catégories :

-          Le freinage

-          Les équipements

-          La visibilité

-          La carrosserie

-          La pollution

-          Les organes mécaniques

-          La direction

-          La structure

-          La liaison au sol

-          L’éclairage

A l’issue de l’examen, le centre remet un PV attestant sa réalisation et détaillant les résultats du contrôle. Il peut s’agir d’un refus direct de la voiture si les défauts sont intolérables. Il peut aussi s’agir de l’obligation de passer par une contre-visite payante après avoir effectué les réparations recommandées. Chaque année, 20% des véhicules qui passent le contrôle technique sont soumis à une contre-visite. C’est pour éviter tout ceci qu’il faut bien préparer sa voiture avant le passage au contrôle technique. 

Les différents points à vérifier avant le contrôle technique

Pour augmenter vos chances d’être admis au contrôle technique, voici les points à vérifier au préalable de votre côté :

L’identification du véhicule

Avant le passage au contrôle technique, vérifiez bien que vos plaques d’immatriculation avant et arrière sont en parfait état, sont bien fixées à la carrosserie et sont conformes à la réglementation en vigueur. Les deux formats acceptés sont les plaques de type SIV et celles de type FNI. Il faut que les informations qui se trouvent sur les plaques soient aussi identiques aux données qui figurent sur la carte grise.

Les pneumatiques

Avant le contrôle technique, vérifiez également l’état de vos pneumatiques. Assurez-vous qu’ils ne présentent aucune déformation, hernie ou déchirure. Vérifiez leur usure en vous servant des témoins d’usure dans les rainures ou sculptures des pneus. La profondeur des rainures ne doit pas être inférieure à 1,6 mm. Si c’est le cas, vous devez les changer avant de passer la visite technique. Enfin, vérifiez que la pression de vos pneus soit correcte.

Les freins

Pensez également à vérifier la qualité et l’efficacité de vos freins. Commencez par contrôler le niveau du liquide de frein. N’oubliez pas que celui-ci doit être purgé tous les deux ans. Ensuite, faites un test de freinage. Appuyez sur la pédale de frein et vérifiez que votre voiture ne se déporte pas sur la gauche ou sur la droite. Si c’est le cas, il se peut que vos plaquettes ou disques de freins soient endommagés et qu’ils ont besoin d’être changés avant le contrôle technique. Vérifiez également qu’il n’y ait pas de vibrations ou de bruit anormal au moment d’actionner les freins. Tout cela peut traduire une usure du système de freinage. Il faut donc le revoir avant d’aller dans un centre de contrôle technique.

Les amortisseurs

Vérifiez l’état de vos amortisseurs. La présence de taches d’huile peut connoter une fuite dans le circuit. Vérifiez aussi que la tige ou le corps de l’amortisseur ne soit pas déformé ou corrodé et qu’ils soient bien fixés.

La visibilité

Jugez également de l’état de vos pare-brise, vitres, rétroviseurs et essuie-glaces. Ils sont garants de votre bonne visibilité sur la route. Assurez-vous que votre vitrage ne soit pas décoloré et qu’il ne présente pas de fissure de plus de 30 cm ou d’impact de plus de 5 cm. Contrôlez aussi le bon fonctionnement des essuie-glaces. Enfin, assurez-vous que vos rétroviseurs soient en excellent état et bien fixés.

L’éclairage

Le contrôle technique peut aussi être recalé à cause d’un mauvais fonctionnement de l’éclairage. Faites donc un état de vos feux. Bloc optique de phares, clignotants, feux de stop, feux de position, feux de croisement et de route, répétiteurs latéraux, témoins lumineux sur le tableau de bord, lumière éclairant les plaques d’immatriculation … ne négligez rien. 

L’échappement

Les émissions de gaz au niveau du pot d’échappement peuvent renseigner beaucoup de choses en dehors du niveau de pollution de votre voiture. Elles peuvent donc vous aider à apporter les réparations nécessaires avant de la présenter au contrôle technique. Par exemple, une fumée noire qui se dégage au moment du démarrage indique un problème de combustion du moteur. Dans ce cas, un décalaminage peut résoudre le problème.  Une émission de fumée blanche est, quant à elle, un signe d’échauffement du moteur. Une fumée bleue traduit une combustion d’huile par le moteur.

L’habitacle

Il faut aussi vérifier les équipements de votre habitacle avant la visite technique. Vérifiez les ceintures de sécurité et les sièges. Assurez-vous qu’ils sont bien fixés et qu’ils fonctionnent correctement. Si vous avez un siège bébé, enlevez-le pour ne pas gêner le contrôleur.

La carrosserie et la structure

Dernier point à vérifier avant le contrôle technique : la carrosserie et la structure. Vérifiez que les portières, le coffre et le capot s’ouvrent et se ferment correctement. Vérifiez également que la carrosserie ne comporte pas de morceaux saillants qui peuvent se détacher ou blesser quelqu’un. Contrôlez en outre l’état de vos suspensions. 

Un amortisseur défectueux ou un silentbloc cassé est un motif de recalage au contrôle technique.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

logo_footer

Découvrez Hydromotors, n°1 sur le décalaminage en France

logo_biomotors_footer

Découvrir Biomotors, n°1 de la conversion au Superéthanol

Nos partenaires

Nos partenaires nous sont fidèles depuis des années.

Retour haut de page