Les symptômes d’un moteur encrassé

Au fil des années d’utilisation, la voiture peut montrer des signes de faiblesse : baisse des performances, surconsommation,... Cela ne vient pas forcément de l’usure ou du dysfonctionnement d’une pièce du moteur. Il peut s’agir tout simplement de l’encrassement de celui-ci. En plus des années d’utilisation, plusieurs facteurs peuvent aussi expliquer l’encrassement du moteur, dont les petits trajets, l’utilisation en ville, le manque d’entretien, etc. Pour différencier ce type de problème des autres pannes de la voiture, voici les signes à repérer.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

Qu'est-ce-qu'un moteur encrassé ?

La grande majorité des voitures qui roulent en France sont encore équipées d’un moteur thermique aujourd’hui. Contrairement au moteur électrique, ce dernier produit de l’énergie grâce à un phénomène d’explosion et de combustion d’un mélange air-carburant. Cette opération entraîne aussi la formation et l’accumulation de suie ou calamine sur les différents organes du moteur et qui vont l’empêcher de fonctionner normalement. On parle aussi d’encrassement du moteur. Un moteur encrassé est donc un moteur souillé et étouffé. 

Les différents signes qu'un moteur est encrassé

Plusieurs signes peuvent indiquer qu’un moteur est encrassé. Vous devez donc rester attentif à l’apparition d’un ou de plusieurs de ces signes et agir rapidement pour ne pas aggraver la situation.

Le moteur devient moins puissant

Le premier symptôme d’un moteur encrassé est la perte de puissance. La présence de calamine sur les différentes pièces du moteur, telles que les injecteurs, la vanne EGR et le filtre à particule, a pour conséquence d’altérer la puissance du moteur. En effet, les dépôts de suie peuvent les obstruer et les empêcher de fonctionner normalement.

Le moteur est difficile à démarrer

Un moteur sale peut aussi se manifester par un démarrage difficile, surtout par temps humide et froid. 

Un moteur qui est en parfaite santé démarre normalement au quart de tour. Un problème, tel qu’un moteur encrassé, peut entraîner des problèmes de démarrage. 

La voiture dégage une fumée bleue épaisse

Un véhicule encrassé est naturellement plus polluant qu’un véhicule en excellente santé. L’encrassement du moteur peut effectivement entraîner une mauvaise combustion du mélange air-carburant. Comme il y a moins de pression à cause de l’encrassement des injecteurs et de la vanne EGR, il se dégage moins de chaleur. Ainsi, le combustible est mal brûlé. 

Cette mauvaise combustion se traduit par le dégagement d’une fumée bleue épaisse au pot d’échappement. 

Une hausse de la consommation de carburant

Si votre moteur est encrassé, il y a de fortes chances que votre consommation de carburant augmente aussi. Cette surconsommation peut aller jusqu’à 15% de la consommation habituelle. Ceci est dû au fait que l’encrassement entraîne une baisse de la puissance. Pour répondre aux sollicitations du conducteur, le moteur va donc demander plus d’énergie. Il a besoin d’injecter plus de carburant pour y arriver.

Un voyant moteur s’allume

Un voyant moteur peut aussi s’allumer lorsque votre moteur est encrassé. Le rôle de ces voyants est de prévenir une anomalie au niveau du moteur et de ses composants. Cela peut faire peur au premier abord, mais le problème peut parfaitement être résolu en décrassant le moteur.

Que faire en cas d'encrassement du moteur ?

Nous n’allons pas seulement nous contenter de lister les différents symptômes d’un moteur encrassé. En effet, si on s’arrête à cette étape, le problème pourrait s’aggraver. Dès la constatation d’un des signes sus-cités, il faut identifier la cause du problème. S’il s’agit d’un encrassement, il faut apporter les solutions adéquates. Les actions à faire peuvent être divisées en deux catégories :

Les actions curatives

Si votre moteur est encrassé, il faut agir en procédant à un décrassement ou décalaminage du moteur. Un entretien basique peut être réalisé par vous-même. Toutefois, le décalaminage est une opération délicate. Il est donc préférable de faire appel à un spécialiste du décalaminage.

Il existe trois types de décalaminage : manuel, chimique et par injection d’hydrogène. Le décalaminage manuel consiste à nettoyer manuellement les différentes pièces du moteur encrassé. Cette opération est délicate et nécessite beaucoup de temps. Elle est rarement proposée par les garagistes.

Le décalaminage chimique consiste à injecter dans le réservoir des produits chimiques qui ont pour effet de faire décoller les dépôts de suie dans le moteur.

Enfin, le dernier type de décalaminage qui est le plus recommandé est le décalaminage par injection d’hydrogène. C’est un procédé qui consiste à injecter via un appareil spécifique de l’hydrogène dans le moteur pour dissoudre la calamine qui s’y est déposée. Cette technique présente l’avantage d’être plus efficace et écologique.

Les actions préventives

Pour éviter l’encrassement du moteur, quelques conseils simples sont à appliquer.

Tout d’abord, il faut entretenir correctement la voiture. Il faut faire la vidange, changer les filtres, etc.

Il faut également éviter autant que possible les petits trajets. En effet, les courtes distances favorisent l’encrassement du moteur.

De temps en temps, il faut aussi rouler à un régime plus élevé que d’habitude pour brûler les dépôts de suie et les gaz présents dans le moteur. Mais attention, il faut le faire quand le moteur est assez chaud et seulement pendant un court laps de temps. 

Enfin, n’hésitez pas à utiliser des additifs chimiques à visée préventive. Ils permettent de garder le moteur plus propre plus longtemps.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

logo_footer

Découvrez Hydromotors, n°1 sur le décalaminage en France

logo_biomotors_footer

Découvrir Biomotors, n°1 de la conversion au Superéthanol

Nos partenaires

Nos partenaires nous sont fidèles depuis des années.

Retour haut de page