Comment décrasser son moteur ?

Dans un moteur thermique, l’énergie qui fait fonctionner le moteur provient de la combustion du carburant. Celle-ci résulte d’un mélange entre l’air et le combustible. Durant le processus, certaines molécules ne sont pas totalement brûlées. Il reste des résidus, également appelés calamine, qui sont susceptibles d’encrasser les différents organes du moteur, dont les injecteurs, le turbo, la vanne EGR, les soupapes, le filtre à particules, etc. Au fil du temps, cet encrassement réduit la performance du moteur, augmente la consommation de carburant et augmente les émissions de CO2. Il est donc nécessaire de procéder à un décrassement du moteur. Dans cet article, découvrez comment décrasser le moteur.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

Comment savoir qu’un moteur est encrassé ?

Lorsque le moteur est encrassé, plusieurs signes peuvent apparaître

  • La voiture consomme plus de carburant que d’habitude
  • Le moteur devient moins puissant et moins performant
  • Le pot d’échappement dégage une fumée bleue épaisse
  • La voiture a du mal à démarrer
  • Le moteur met plus de temps à réagir

Tous ces symptômes sont les premiers signaux d’alerte d’un encrassement du moteur. Il est important de les détecter à temps et résoudre le problème dès qu’il est encore possible pour éviter que des problèmes plus graves n’apparaissent. En effet, si un décalaminage du moteur n’est pas effectué à temps, le véhicule risque de tomber en panne fréquemment à cause des injecteurs endommagés, d’un FAP saturé, des soupapes colmatées ou d’une vanne EGR encrassée. A ce moment là, la réparation sera coûteuse. Vous risquez même des accidents.

Comment décrasser le moteur ?

Il existe plusieurs méthodes pour décrasser le moteur :

Monter dans les tours

Une première méthode consiste à faire chauffer le moteur en montant dans les tours. Cela signifie rouler en sur-régime (3 500 à 4 000 tr/min) sur une voie rapide ou une autoroute sur une dizaine de kilomètres. Attention, cette méthode ne consiste pas à faire des excès de vitesse. Il faut rouler à une vitesse de 85 km/h en 3è par exemple. Une fois que la vitesse moteur est atteinte, relâchez l’accélérateur sans freiner jusqu’à ce que le compte-tour affiche 1 500 tr/min. Puis, recommencez 4 ou 5 fois. 

Cette méthode permet de décongestionner le moteur en brûlant les résidus de suies ou calamine.

Utiliser un produit décrassant

Pour décrasser le moteur, vous pouvez aussi utiliser des produits décalaminants ou décrassants. Il s’agit d’additifs chimiques à verser directement dans le réservoir. Ce produit détergent va se mélanger avec le carburant. Il va circuler dans tout le système d’injection et nettoyer les différents organes du moteur. 

Cette méthode a l’avantage d’être efficace et facile à utiliser. En effet, il suffit de verser le produit dans le réservoir et de rouler sur une certaine distance pour qu’il puisse agir. Les effets du nettoyage devront se faire ressentir à partir de 200 kilomètres parcourus.

Attention, l’utilisation de produits décrassants est suffisante si le niveau d’encrassement du moteur est encore modéré. Si le moteur est déjà très encrassé, il faut choisir une autre solution plus performante, telle qu’un décalaminage.

Il faut aussi veiller à la qualité du produit nettoyant utilisé. Un produit de mauvaise qualité risque effectivement de produire l’effet inverse en libérant de la calamine. Certains additifs chimiques peuvent aussi être trop puissants et risquent d’altérer les différentes pièces du moteur qui sont en contact avec eux.

Effectuer un décalaminage par injection d’hydrogène

Le décalaminage est un procédé professionnel qui consiste à retirer la calamine dans le moteur au moyen d’un appareil spécifique appelé station à l’hydrogène. Durant l’opération, le garagiste injecte un mélange d’hydrogène et d’oxygène dans le système d’admission d’air pendant un certain temps (entre ½ heure et 3 heures). Le moteur devrait tourner au ralenti.

Le décalaminage par injection d’hydrogène a le même principe qu’une four par pyrolyse. Le mélange gazeux va d’abord décoller les dépôts de calamine avant de les brûler. Le reste sera ensuite évacué via le pot d’échappement. 

Cette méthode s’avère plus efficace que les autres. Elle donne une nouvelle vie à votre EGR, à votre turbocompresseur, à vos injecteurs et à votre FAP.

Comment prévenir l’encrassement du moteur ?

Bien sûr, la meilleure arme d’attaque contre les calamines est la prévention. Voici quelques conseils pour prévenir l’encrassement du moteur :

Utiliser du carburant de bonne qualité

Pour s’encrasser le moins possible, le moteur a besoin d’un carburant de bonne qualité. Oubliez donc les gazoles à petit prix qui sont souvent de mauvaise qualité. Certes, ils vous permettent de faire des économies. Mais, ils ne sont pas filtrés de manière optimale. Ils contiennent donc beaucoup d’impuretés qui augmentent le risque d’encrassement du moteur. En parallèle, le carburant de bonne qualité peut contenir des additifs qui préviennent la formation de calamine.

Limiter les trajets courts

Pour éviter que votre voiture ne s’encrasse, évitez les trajets courts, c’est-à-dire les trajets de moins de cinq kilomètres. En-dessous de cette distance, votre moteur n’aura pas le temps d’atteindre la température nécessaire pour brûler les calamines. Votre moteur risque donc de s’encrasser plus facilement. Ainsi, ne prenez pas votre voiture pour aller acheter du pain. Utilisez un autre moyen de transport, comme le vélo. 

Idem, ne multipliez pas les conduites en sous-régime. Même si rouler à une vitesse basse vous permet d’économiser du carburant, cela augmente l’encrassement de votre moteur.

Adopter une conduite sportive de temps en temps

De temps en temps, adoptez également une conduite sportive. Cela permet de prévenir l’encrassement du moteur. Rouler à une vitesse élevée de temps en temps permet de faire grimper la température du moteur et d’éviter la formation d’encrassement.

Ne pas négliger les vidanges

Une huile moteur trop vieille ou sale favorise l’encrassement du moteur. De ce fait, pensez à vidanger régulièrement votre voiture, au moins une fois par an. La vidange ne nettoie pas seulement le moteur. Elle diminue aussi l’opacité de la fumée qui sort du pot d’échappement. Elle assure aussi un meilleur fonctionnement du filtre à huile.

Nettoyez votre moteur à l'hydrogène

Augmentez la durée de vie de votre véhicule dès maintenant

logo_footer

Découvrez Hydromotors, n°1 sur le décalaminage en France

logo_biomotors_footer

Découvrir Biomotors, n°1 de la conversion au Superéthanol

Nos partenaires

Nos partenaires nous sont fidèles depuis des années.

Retour haut de page